Paul Vidal de La Blache

Publié le par Nico

Qui est-il ? Merci à Wikipédia, toujours bien renseigné :

Paul Vidal de la Blache (22 janvier 1845 à Pézenas - 5 avril 1918 à Tamaris) est un géographe français.


Fondateur, avec Lucien Gallois, des Annales de Géographie (1893) et de l'École française de géographie. Il est l'auteur du Tableau de la géographie de la France (1903) qui sert de volume d'introduction à l'Histoire de France de Lavisse, des Principes de géographie humaine, publiés en 1922 par Emmanuel de Martonne, et du plan de la Géographie universelle.

C'est un des personnages les plus importants pour comprendre la géographie contemporaine. Il fait de la géographie une discipline indépendante en France.

Il a réussi à se constituer un cercle de personnalités, tel que Raoul Blanchard à Grenoble, qui occuperont les différentes chaires de géographie qui se forment au fil du temps. D'abord enseignant à l'École normale supérieure, il a occupé à partir de 1898 ce qui était à l'époque l'unique chaire de géographie à la Sorbonne.

Il a été influencé par la pensée allemande, en particulier par Friedrich Ratzel. Il est à l'origine de l'idée de Possibilisme : « La nature propose, l'homme dispose », par opposition au déterminisme de la nature. Le terme de possibilisme a toutefois été utilisé par les historiens pour évoquer le flou épistémologique qui pour eux caractérisait la démarche de ce géographe.
Il est également l'auteur de cette célèbre phrase : "L'Europe, de l'Atlantique à l'Oural"

Sa vie 

Fils d'un professeur qui deviendra inspecteur d'académie, il est reçu en 1863 à l'école normale supérieure à l'âge de 18 ans. En 1866, il réussi l'agrégation d'histoire. Il est alors nommé à l'école française d'Athènes où il étudie la période antique. Pendant cette période, il va voyager dans le bassin méditerranéen : Italie, Palestine, Égypte où il assiste à l'inauguration du Canal de Suez. Il dira que cet évènement sera pour lui une véritable révélation et le poussera vers la géographie, discipline encore secondaire à l'époque en France.

En 1872, il est nommé à l'Université de Nancy où il n'enseigne que la géographie, une première en France, puis devient professeur à l'école de la rue d'Ulm.

En 1894, il publie l'Atlas d'histoire et de géographie, un des premiers ouvrages constitués essentiellement de cartes, accompagnées simplement de commentaires synthétiques.

Il devient une personnalité reconnue et Ernest Lavisse s'adresse donc naturellement à lui pour pour le volume d'introduction géographique à l'Histoire de France qu'il prépare. La rédaction de cet ouvrage va durer plus d'une douzaine d'année. Paul Vidal de la Blache parcourt tout le pays, écrivant des dizaines de carnets.

Il s'intéresse au milieu, à la géographie humaine et politique, à la géologie (science balbutiante à l'époque et peu traitée en géographie), a la géographie des transports et à son histoire. Mais il est lle premier a étudier les liens qu'ont entre eux tous ces domaines, balayant tous les champs de la géographie et faisant de son ouvrage une œuvre originale et novatrice pour l'époque.

Le livre est principalement qualitatif, comprenant peu de chiffres avec un aspect très narratif et descriptif, donnant quelquefois l'aspect d'un guide ou d'une peinture. Le livre est très bien accueilli. Il reçoit le prix de l'Académie des sciences morales et politiques, académie dont il devient membre en 1906.

Il va profiter de cette notoriété pour asseoir l'étude et l'enseignement de la géographie en France : création des Annales de la géographie, constitution de plusieurs chaires universitaires de géographie à travers le pays souvent occupées par ses anciens élèves, développement de la cartographie moderne avec des cartes physiques, humaines, politiques commentées, etc.

Il s'intéresse à la politique, préconisant de favoriser la région au dépend du département dont il juge, en géographe, le périmètre et la taille inadaptés. Il souhaite également une décentralisation.

À la fin de sa vie, il écrit La France de l'Est (Lorraine-Alsace) où il défend la thèse que la Lorraine et l'Alsace du Nord sont devenues françaises par leur participation à la Révolution. En 1917, il est nommé vice-président du Comité d'études en charge de la préparation des négociations de paix. Il perd son fils, tué dans la bataille de la Meuse. Il meurt en 1918 à 72 ans.

Cartes

Lorsqu'il était professeur à l'école supérieure de la rue d'Ulm, Paul Vidal de la Blache a supervisé la conception d'une soixantaine de cartes géographiques de la France et du Monde.

Ces grandes cartes cartonnées avec anneaux d'accroches qui portent son nom sont célébres en France pour avoir été utilisées dans les écoles du pays jusque dans les années 1960.


Copyright Wikipédia : Tous les textes sont disponibles sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).

Commenter cet article